« […]ce à quoi on assiste depuis l’élection est la conséquente directe d’un style de management – le mot « gouvernance » est trop généreux – de type travailleuse sociale. »

Je n’aurais pas pu dire mieux!

Le blogue de Joanne Marcotte

MaroisOups« J’étais convaincue mais j’ai entendu ». Convaincue que le cadeau d’un poste dans la haute fonction publique pour André Boisclair était justifié. Après avoir annoncé qu’elle avait fait erreur, la première Première ministre disait candidement aux journalistes qu’elle s’attendait à se faire dire « C’est formidable! Vous êtes capable d’écouter les gens. »

Ce serait à mon avis, trop généreux, j’en ai peur. Car au lieu d’admettre qu’il s’agissait là d’un précédent absolument injustifiable, injustifiable au point que son propre camp souverainiste le dénonce, elle couvre son manque de jugement en se déresponsabilisant elle-même de la décision de réintégrer éventuellement André Boisclair dans la haute fonction publique.

View original post 257 mots de plus

Catégories :Politique
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :