Archive

Archive for novembre 2012

« Fabigate » et la réaction de nos élites gauchistes

novembre 26, 2012 3 commentaires

Source: Canoe.ca

Je sais que la nouvelle commence à être vieille et que la blogosphère a déjà passé au travers du sujet, mais n’ayant pas eu le temps d’écrire à ce sujet avant aujourd’hui, j’aimerais donner mon opinion sur la chose.

Premièrement, si vous êtes diligent et que vous allez chercher ce que j’ai écrit sur Facebook à ce sujet, vous verrez que j’ai écrit (je ne me souviens plus à quel endroit) que Fabi devrait banni des ondes.  Cette remarque était purement émotionnelle et a été postée immédiatement après que j’aie entendu l’extrait.  J’ai révisé ma position depuis cette réaction initiale.

Jacques Fabi ne devrait pas être banni des ondes, mais je considère qu’une simple suspension ne suffit pas.  Selon moi, de telles remarques d’un vétéran de la radio qui obtient la plus grande part de cotes d’écoutes sur sa plage horaire (00:00 à 03:00), sont totalement inacceptables   L’auditrice en question, dénommée « Maria », a profité de sa tribune pour dire que l’holocauste était la meilleure chose qui était arrivée dans l’Histoire.  À ce moment, toute personne sensée n’a que deux options:  Confronter cette auditrice, ou tout simplement raccrocher la ligne, dire que de tels propos sont inacceptables, qu’il y a des limites à respecter et que de glorifier le génocide de millions d’hommes, femmes et enfants est clairement au delà de l’acceptable.  Mais non, immédiatement après les propos de « Maria », il rétorqua: «Hé! J’oserais jamais dire ça, madame!», comme s’il venait juste d’entendre quelque chose avec lequel il est d’accord, mais qui est tabou et ne devrait qu’être chuchoté dans un endroit sombre.  Je serais d’avis que M. Fabi mériterait d’être récipiendaire d’un chèque d’assurance-emploi pendant quelques temps…

Sans surprise, les Gauchistes qui dominent nos médias (sociaux et conventionnels) ont répondu à ce scandale radiophonique avec la même réponse unanime:  Un silence assourdissant.  Rien de la part de notre « insurgé national », Dan Bigras.  Un balbutiement de la part de Guy A. Lepage, plusieurs jours après les faits et suite à plusieurs requêtes pour un commentaire.

Le seul média francophone qui a osé toucher à cette histoire est La Presse, dans sa section « débats », avec un billet de Rima Elkouri, montréalaise d’origine arabe qui déclare sa honte d’avoir entendu de tels propos de la part d’une de ses compatriotes.  Une missive à également été publiée mentionnant la suspension de M. Fabi.

Si on fait une recherche d’actualités sur Google, on voit que ça a pris 2 jours avant que le National Post mentionne la nouvelle.  Encore un autre jour plus tard, le commentaire de Mme. Elkouri a fait son apparition.  Rien de la part des médias de Québécor, rien à la télé…Je ne suis pas le plus grand fan de La Presse, mais au moins ils ont fait leur travail, contrairement au reste des médias québécois.

Le Québec n’est pas la meilleure terre d’accueil pour la population juive, ce n’est pas un secret.  Ceci peut probablement être expliqué à cause de l’endoctrinement catholique qui, malgré la laïcité grandissante, a sculpté la culture locale depuis des siècles, ainsi que du fait que le peuple Québécois semble avoir horreur des gens qui ont du succès (et les juifs sont certainement de ce nombre…),  mais l’antisémitisme de nos médias a été clairement démontré depuis les derniers jours.  Tout ce qu’ils ont eu à faire pour le prouver était de garder le silence…

Comme la vieux dicton mentionne:  « Qui ne dit mot, consent ».

Nos élites gauchistes avaient l’occasion parfaite de prouver que peu importe leur position concernant le conflit Israëlo-Palestinien, qu’ils ne tolèrent aucunement les propos haineux de « Maria », ni le hochement de tête de Jacques Fabi, qui a démontré qu’il partageait la même opinion.  Selon moi, leur silence est la preuve que les propos de « Maria » ne les a aucunement choqués.

***

NOTA: Mon texte original mentionne que seul La Presse avait osé toucher à cette nouvelle. Il s’agit d’un manque de rigueur de ma part.  Le Journal de Montréal l’a rapporté le même jour que La Presse l’a fait.  N’en reste qu’on a attendu plus de 2 jours avant qu’un média francophone en parle et qu’il a fallu que le National Post soit le premier média écrit à rapporter la nouvelle pour que les médias québécois se réveillent.  Merci à « Yan Pro » de m’avoir pointé vers cet article.

J’en ai profité pour faire des recherches sur le site de Radio-Canada et Le Devoir…  Silence complet de leur part.

Publicités

Budget 2013-2014 – L’analyse

Source: Wikipedia

Je ne vais pas passer par quatre chemins pour analyser ce budget.  Je le trouve exécrable.

En premier lieu, je voudrais dire que les annonces effectuées dans ce budget auraient très bien pu venir de la bouche de Raymond Bachand.  Il n’y a pas beaucoup de différences entre le premier budget Marceau et les budgets de l’administration Libérale. Hausses de dépenses, nouveaux programmes, etc.  J’ai beau critiquer le ministre des finances car il a passé beaucoup de temps à blâmer l’administration précédente lors de son discours, ça ne veut pas dire qu’il n’a pas raison.  J’ai un problème avec de telles critiques car non seulement est-ce totalement non-productif, il ne fait que poursuivre le même parcours que ses prédécesseurs.

Peu importe.  Avant que ce billet ne se transforme en scéance de « bitchage » sur le PQ, aussi bien y aller avec mon analyse de ce budget:

****

Le premier gros point, c’est l’abolition de la taxe santé « universelle », qui sera remplacée par une taxe progressive.  Voici les détails:

À compter de l’année d’imposition 2013, la contribution santé actuelle sera
remplacée par une contribution santé progressive en fonction du revenu individuel
net.
— Aucune contribution santé ne sera appliquée à l’égard d’un revenu individuel
de 18 000 $ ou moins. Elle atteindra graduellement 100 $ pour un revenu qui
varie de 18 000 $ à 20 000 $.
— Elle sera de 100 $ pour tous les contribuables ayant un revenu de 20 000 $ à
40 000 $ et atteindra graduellement 200 $ pour ceux qui ont un revenu entre
40 000 $ et 42 000 $.
— Elle sera maintenue à 200 $ pour les contribuables ayant un revenu de
42 000 $ à 130 000 $.
— Elle passera graduellement de 200 $ à 1 000 $ pour les contribuables ayant
un revenu de 130 000 $ à 150 000 $ et atteindra 1 000 $ pour les
contribuables ayant un revenu de 150 000 $ ou plus.

J’imagine que pour calculer cette « contribution », il va falloir remplir encore une autre « annexe » lorsqu’on fera nos impôts…merveilleux!  Aussi, pourquoi est-ce qu’on doit payer 100$ si on a fait 20 000$ par an, mais rien si on déclare 17 999$?  Comment peut-on calculer que celui qui fait 20 000$ peut se permettre de payer 100$ de plus par année, mais que celui qui déclare seulement 2 000$ de moins, lui, ne peut pas se le permettre?  Cette mesure « progressive » est simplement une manœuvre électoraliste de la part du PQ pour s’assurer de conserver le vote de ceux qui, de toute façon, ne paient pas d’impôt.  Au contraire, ces gens reçoivent des sommes appréciables de la part du gouvernement à chaque année.  La « Taxe santé » ne les affectait pas directement car, même à 200$, n’aurais pas engendré de frais pour le pauvre.  Il aurait tout simplement vu son retour d’impôts diminuer de ce montant.  Cette « contribution » est assez pernicieuse, car elle pénalise ceux qui se situent sur le seuil d’augmentation de cette taxe.  Si on fait le calcul:

20 000$ = Contribution de 100$ = 0.005% du revenu annuel

39 999$ = Contribution de 100$ = 0.0025% du revenu annuel

42 000$ = Contribution de 200$  = 0.0048% du revenu annuel

129 999$ = Contribution de 200$ = 0.0015% du revenu annuel

150 000$ = Contribution de 1 000$ = 0.0067% du revenu annuel

1 000 000$ = Contribution de 1 000$ = 0.001% du revenu annuel

Considérant que le salaire moyen au Québec est d’environ 43 000$ par an, dû à un salaire hebdomadaire de 835.60$ par semaine, la cible principale de cette taxe n’est pas ceux qui gagnent 150,000$ et plus, mais plutôt ceux qui seront prêt du seuil de contribution de 200$ par an, soit ce fameux 42 000$ par an.  Le ministre à beau se vanter que des millions de québécois verront une baisse de leur contribution, c’est encore une fois la classe moyenne qui va en souffrir le plus.

Hausse du taux d’imposition de 24 % à 25,75 % sur les revenus
imposables de plus de 100 000 $
Afin de financer les allègements accordés aux ménages de la classe moyenne par la nouvelle contribution santé progressive, le taux d’imposition applicable aux revenus imposables supérieurs à 100 000 $ sera majoré à 25,75 % à compter de l’année d’imposition 2013.

Évidemment, on ne parle ici que du taux d’imposition provincial.  Là dessus, on ajoute l’impôt fédéral et le citoyen ayant un revenu de à 100 000$ par an (ou plus) est imposé à 49.97%…tout en n’ayant droit à aucun bénéfices provenant de programmes sociaux.  Après les déductions fiscales, celui qui gagne 60 000$ par an n’est pas beaucoup moins riche que celui qui en gagne 100 000$.

Rappelons que le 12 novembre 2012, le gouvernement a annoncé la création de
28 000 nouvelles places en services de garde subventionnées. Ainsi, en plus des
13 000 places déjà prévues en 2011 et non encore attribuées, 15 000 nouvelles
places seront ajoutées, soit :
— 3 000 places en 2014-2015;
— 4 500 places en 2015-2016;
— 7 500 places en 2016-2017.
Cet ajout portera le nombre de places subventionnées à 250 000. De ces
15 000 places additionnelles, 12 750 seront créées en centres de la petite
enfance (CPE) et 2 250 en garderies subventionnées. Elles représenteront un
investissement de 262 millions de dollars par année quand elles auront toutes été
créées. Ces investissements seront financés à même l’objectif de dépenses du
gouvernement.

J’ai peine à comprendre le raisonnement du gouvernement avec ce programme.  Si c’est « juste », selon le gouvernement, d’instaurer une taxe-santé progressive, je ne comprends pas pourquoi ils insistent sur  un système universel de garderies, qui bénéficie beaucoup plus les familles avec un revenu élevé que celles vivant avec un revenu précaire.  À la base, je m’oppose à cette idée de subventionner les garderies, mais si on doit garder ce système (je laisse l’ex-gauchiste en moi parler un moment, désolé si je vous fait mal aux oreilles ici!), je suis d’avis qu’un système tarifaire progressif aurait beaucoup plus de sens dans un tel programme.  Après un certain revenu, l’accès aux « garderies subventionnées » devrait être tout simplement refusé.  Ce n’est pas parfait, mais ça permettrait une meilleure accessibilité pour ceux qui en ont vraiment besoin.

Accroître l’accès à un logement décent et abordable pour
les plus démunis
De nombreuses villes du Québec sont toujours aux prises avec une rareté de
logements locatifs. Le taux d’inoccupation est particulièrement préoccupant pour
certaines municipalités alors qu’il s’établit en dessous de 1 %.
De tels taux d’inoccupation signifient que le marché de l’habitation peine à offrir des logements adéquats, qui répondent aux attentes des ménages, tout en demeurant abordables.
C’est dans ce contexte que le gouvernement annonce, dans le cadre du
budget 2013-2014, la construction de 3 000 nouveaux logements sociaux, communautaires et abordables. Il s’agit d’un investissement de 231 millions de dollars.

Je mentionne cette partie du budget pour deux raisons.

Premièrement, parce que je trouve cette annonce très couarde.  Le gouvernement ne dépensera rien avant l’exercice 2016-2017 et la majorité des dépenses seraient en 2017-2018.  Avec la situation minoritaire du gouvernement, il serait très étonnant qu’ils soient encore au pouvoir jusqu’en 2018.  Aussi, les promesses budgétaires à long terme trouvent souvent le moyen de ne pas être respectées.  Cette annonce est purement électoraliste, histoire de solidifier le soutien que le PQ détient chez les ménages à faible revenu.  Le budget annonce 231 millions pour des HLM et le discours du ministre ne disait pas que le programme ne commençait pas avant 2016…  Le gouvernement n’a pas 231 millions à cracher maintenant, donc il promet de le faire éventuellement…

Deuxièmement, lors du discours, cette annonce a été faite immédiatement après que le ministre ait clairement tenté de paraphraser Ronald Reagan en disant que le meilleur moyen de se sortir de la pauvreté, c’est un emploi!  J’ai trouvé ça très comique qu’il fasse l’annonce de logements sociaux moins de 15 secondes après cette affirmation, au lieu de parler d’un programme d’aide à l’emploi ou quelque chose d’autre du genre…

En ce qui concerne l’insuffisance d’épargne pour la retraite, le gouvernement déposera, d’ici le printemps 2013, un projet de loi afin de mettre en oeuvre les nouveaux régimes volontaires d’épargne-retraite (RVER). Le projet de loi tiendra notamment compte des recommandations du comité d’experts.

 Rappelons que les RVER visent à faciliter l’épargne pour les travailleurs qui n’économisent pas suffisamment pour leur retraite. Ils permettront également aux deux millions de Québécois sans régime de retraite d’avoir accès à un véhicule d’épargne offrant les avantages d’un régime collectif.

[…]

Les entreprises qui comptent cinq employés ou plus ayant au
moins un an de service continu et qui n’offrent pas déjà la
possibilité à l’ensemble de leurs employés de contribuer à un
régime d’épargne en vue de la retraite au moyen de retenues
sur les salaires seraient tenues :
▪ de choisir le RVER à offrir à leurs employés;
▪ d’inscrire à un RVER tous leurs employés ayant au moins
un an de service continu;
▪ d’effectuer les retenues à la source des cotisations de leurs
employés et de les transmettre à l’administrateur du RVER.

Merveilleux!  Donc parce que le gouvernement saigne la population à blanc, ce qui les empêche d’économiser convenablement pour financer leur retraite, le gouvernement va déposer un projet initialement proposé par le gouvernement Charest, d’imposer un Régime « Volontaire » d’Épargne Retraite (RVER), que tout employeur sera forcé d’implanter (ce qui ne sera pas gratuit) aussitôt que son entreprise ait au moins 5 employés…  Je fais affaire avec un conseiller financier qui m’a arrangé un tel programme qui fait qu’à toutes les deux semaines, je cotise à un REER et les contributions sont prises directement de mon compte bancaire.   La population a besoin d’être informée sur leur responsabilité de planifier leur propre retraite.  Des options conviviales existent déjà.  Forcer les entreprises à rendre disponible un régime de retraite est contre-productif.  Ce programme est totalement inutile et ne fera que causer des coûts additionnels pour les employeurs, ce qui pourrait les mener vers la sous-traitance ou des coupures de personnel pour diminuer leurs coûts…

Je pourrais passer plusieurs heures à décortiquer les propositions horribles de ce plan budgetaire, mais je préfère préserver ma santé mentale, du moins jusqu’au prochain budget!

Pour finir, j’aurais une petite question: Est-ce qu’on peut m’expliquer comment une hausse de taxes sur le tabac et l’alcool proposée dans un budget peut être applicable avant même qu’il ne soit approuvé par le Lieutenant-Gouverneur?

Budget 2013-2014 – Le commentaire

C’est la nouvelle du jour: le premier (et peut-être dernier) « budget Marceau » a été déposé hier après-midi et va passer, malgré que les deux principaux partis d’opposition s’y…opposent.

Quelques minutes après le dépôt du budget, j’ai annoncé que le PLQ allait « faire un Stéphane Dion de lui-même » en votant contre mais en s’assurant qu’il n’y ait pas assez de députés présents en chambre pour défaire le gouvernement.  Les députés libéraux, étant les pantins du chef du parti et étant amputés de la colonne vertébrale, n’auront évidemment pas le courage de se présenter en chambre pour faire ce pour quoi ils ont été élus, c’est à dire représenter les électeurs et voter sur les diverses lois présentées par le gouvernement.

Pour ce qui est de la CAQ, j’avais prédit qu’ils voteraient contre, étant donné les conditions qu’ils ont mis sur la table, qui incluait l’absence de toute hausse de taxes.

Donc le gouvernement Marois va survivre à cet atroce budget qui augmente encore les dépenses de l’État et qui amènera le Québec toujours plus près du gouffre financier.

Ce qui m’a le plus irrité lors de la présentation de ce budget, par contre, était que le ministre Marceau semble avoir tout fait pour blâmer l’administration précédente.  Je dois écouter le discours à nouveau car j’en ai manqué des bouts, mais malgré que j’aie manqué une bonne partie du dernier tiers du discours, j’ai compté 9 instances ou le ministre a clairement placé le blâme sur le gouvernement précédent.  Au lieu d’offrir des solutions, les annonces du ministre étaient souvent présentées avec une diatribe détaillant l’incompétence de l’administration précédente.  Le « trou » de 1.6 milliards a été cité à plus d’une reprise et le ministre semblait plus intéressé de pointer le doigt vers l’ancien gouvernement Charest que d’offrir ses propres idées et solutions pour régler les problèmes fiscaux du Québec.

Sur ce sujet, le ministre n’apporte rien de nouveau.  Plus de taxes, plus de dépenses de programmes, plus d’investissements dans des ministères qui mériteraient d’être abolis étant donné leur inutilité chronique…

J’ai quand même vu un ou deux bons points…j’en parlerai un peu plus tard.  L’analyse du contenu du budget (accompagnée par des commentaires personnels à chaque point) suivra bientôt et formera le contenu de mon prochain billet, qui sera publié ce soir ou demain.

Élection USA: Fraude électorale en Floride!

novembre 12, 2012 1 commentaire

Source: Sodahead

Bon, je sais que d’habitude je parle de politique québécoise, mais étant malade, je n’ai pas la force ni la patience pour écrire encore une fois un texte concernant notre Castafiore nationale, mais je me suis dit que je pouvais au moins mentionner cette nouvelle, que les médias ne répètent pas trop fort…

Il semblerait qu’il y ait plusieurs irrégularités concernant l’élection américaine du 6 novembre.  Voici un exemple:

Allen West, candidat Républicain « Tea Party » (que j’aurais adoré voir sur un « ticket » Cain/West, mais qui malheureusement n’a pas vu le jour), a perdu son siège suite à l’élection, mais a demandé un recomptage.  Cette procédure a identifié un cas évident de fraude électorale, comme vous pouvez voir ici…

Only one precinct had less than 113% turnout. The unofficial vote count is 175,554 registered voters 247,713 vote cards cast (141.10% ). The National SEAL Museum, a St. Lucie county polling place, had 158.85% voter turn out, the highest in the county.

[…]

“Today the St. Lucie County Supervisor of Elections, after promising to recount all early votes, counted only ballots from the last three days of early voting, netting Allen West over 500 votes. The problem is those aren’t the first three days of early voting—the days the Supervisor of Elections originally said were compromised by faulty data cards in the machines.

Bon, ok, je suis un partisan d’Allen West, donc je suis effectivement biaisé, mais je souhaite simplement que le véritable vainqueur de cette élection (et des autres élections partout aux USA) soient ceux qui siègent au Congrès…

Hypocrisie au PQ: Financement

novembre 6, 2012 1 commentaire

Source: Google Images

L’hypocrisie des Péquistes fait un « comeback » (quoiqu’on pourrait argumenter qu’elle n’est jamais partie)

Si vous êtes politisés, vous êtes au courant que le programme du PQ dictait qu’ils voulaient réformer les lois concernant le financement des partis et mettre le montant maximum à 100$ par personne par an.

Ils ont confirmé cette promesse aujourd’hui via un communiqué sur le site web du parti:

« Le ministre responsable des Institutions démocratiques et de la Participation citoyenne, Bernard Drainville, a présenté aujourd’hui à l’Assemblée nationale le projet de loi 2, Loi modifiant la Loi électorale afin de limiter les contributions à 100 $ par électeur et de réviser le financement public des partis politiques.

« En déposant ce projet de loi, nous voulons rétablir le lien de confiance qui doit unir les Québécois et leurs élus à l’Assemblée nationale. Les révélations des dernières années et celles mises au jour par la commission Charbonneau ces dernières semaines ont entaché la réputation du Québec, elles ont mis à mal notre démocratie », a déclaré le ministre. »

Voici pourquoi je les traite d’hypocrites: Hier, ce petit vidéo a été publié sur le canal du parti québécois, faisant appel à un blitz de financement pour les 40 prochains jours:

Serais-ce possible qu’ils s’attendent à ce que ce projet de loi soit passé d’ici 40 jours et qu’ils veulent profiter des lois actuelles pour maximiser les dons qu’ils peuvent recevoir en préparation à une élection?

Évidemment, ça peut être qu’une simple coïncidence…mais je ne crois pas aux coïncidences…

Une autre marque d’hypocrisie avec ce vidéo est l’utilisation gratuite de René Lévesque pour tenter de convaincre les gens.  N’oublions pas que Lévesque, maintenant élevé au statut de demi-dieu, a été victime d’un putsch de la part de son propre parti.  N’oublions pas non plus que Pauline Marois elle-même faisait partie de ce putsch…

Mais il est mort depuis 25 ans et la majorité des gens ne se souviennent plus de ce « détail ».  Donc les péquistes ressortent son spectre une fois de temps en temps, histoire de jouer avec les émotions du peuple…

19 Novembre: Journée internationale des hommes

novembre 5, 2012 1 commentaire

Source: Wikipedia

À tous les ans, le 8 mars, on célèbre la « Journée internationale de la femme ».  Cette journée a été « officialisée » par l’ONU en 1977, dans le but de promouvoir les droits des femmes et leur égalité auprès des hommes.

Contrairement aux dires de certains groupes, les 364 autres jours dans l’année ne sont pas dédiés aux hommes.  Nous avons notre propre « Journée internationale de l’homme », qui a lieu, depuis 1999, le 19 novembre.  L’idée a pris naissance au Trinidad et Tobago et depuis est célébré dans plus de soixante pays, incluant le Canada.  La première édition fut organisée par un dénommé Dr. Jerome Teelucksingh, qui avait remarqué qu’il n’y avait pas de journée pour célébrer les hommes en général.

Les problèmes des hommes et des garçons étant différents de ceux des femmes et des filles, les questions et sujets abordés lors de cette journée ne sont évidemment pas les mêmes.  Par exemple, on peut y discuter de violence conjugale envers les hommes (qui est plus commun que l’on pense), de santé masculine, des problèmes de garde d’enfant, du manque de symboles masculin chez les jeunes garçons, etc.

Le but est donc de sensibiliser la population concernant des problématiques qui affectent les hommes, qu’ils soient jeunes, adultes, célibataires, mariés, ou peu importe.

C’est donc avec plaisir que je vous invite à la première édition de la Journée Internationale des Hommes 2012 – Édition Québec, qui aura lieu dimanche le 18 novembre au Manoir du Lac Delage, dans la région de Québec.

Plusieurs conférenciers sont invités, dont Mme. Lise Bilodeau, de l’ANCQ, qui a contribué au livre:  « 300 000 femmes battues: Y avez-vous cru? »

Pour vous mettre en contexte, voici une entrevue dans laquelle Mme. Bilodeau prenait part concernant le livre « 300 000 femmes battues »


Aussi, l’évènement sera hôte d’un discours de Stéphane Pouleur du parti Équipe Autonomiste, qui traitera de l’envers de la médaille concernant la « discrimination positive »

Également, M. Denis Laroche, auteur du rapport de l’Institut de la Statistique du Québec (ISQ)« Contexte et conséquences de la violence conjugale envers les hommes et les femmes au Canada en 2004″ nous parlera de violence conjugale et M. Vincent White, représentant provincial pour le Québec de la campagne « Movember » sera présent pour parler du cancer de la prostate et de cette campagne de sensibilisation qui dure durant tout le mois de novembre.

Vous pouvez obtenir plus d’informations en allant visiter leur site web: http://www.journeeinternationaledelhommequebec.ca/

Ce sera un plaisir de vous y rencontrer!

%d blogueurs aiment cette page :