Le gouvernement actuel n’a aucune légitimité

(Source: La Presse)

Je n’accorde aucune légitimité à l’actuel gouvernement du Québec, qui a remporté une minorité très faible alors que les médias de masse militaient activement pour leur élection.  Sans l’influence médiatique, qui a mis les bouchées doubles pour supprimer le fait que le PLQ n’était pas en train d’imploser et qui minimisait l’importance de la CAQ, nous aurions eu un gouvernement Libéral minoritaire qui aurait perdu son chef. (Charest était cuit, peu importe les évènements)

Je refuse de reconnaître un gouvernement qui, face à une minorité parlementaire, évite les débats en faisant passer leurs lois par décret.

Je refuse de reconnaître un gouvernement qui, moins d’un mois après son élection, a annoncé la destruction de l’économie québécoise avec la fermeture de Gentilly-2, un moratoire sur les gaz de shale, un cabinet rempli d’incompétents et la taxation rétroactive de nos « riches ».

Je refuse de reconnaître un gouvernement qui ment sur les intentions du gouvernement fédéral et attaque ses institutions dans le but d’attiser la flamme séparatiste et créer de la chicane entre Québec et Ottawa.

Je refuse de reconnaître un gouvernement qui considère que la culture devrait être mandatée et protégée par l’État, qui isole la population du reste du monde en encourageant l’unilinguisme et la peur de « l’Autre » et qui le fait en prétextant qu’il le fait pour notre bien, car sinon, notre peuple serait anéanti par l’assimilation anglophone.

Je refuse de reconnaître un gouvernement qui nomme comme ministre une personne qui considère qu’un chinois vaut moins qu’un français à cause de la langue qu’il parle à la maison, même s’ils parlent tous deux français en public.

Je refuse de reconnaître un gouvernement qui se veut le porte-voix des lobbys environnementaux, étudiants et syndicaux.

Bref, je refuse de reconnaître le gouvernement Péquiste de Pauline Marois.

  1. septembre 24, 2012 à 18:24

    Pas grave lui non plus te reconnais pas

    • septembre 24, 2012 à 18:28

      Effectivement…Du moins pour ce qui est des militants.

      1: Je ne suis pas souverainiste
      2: Je ne suis pas nationaliste
      3: Je suis de droite.

      trois prises – je ne suis donc pas un Québécois…selon les drones péquistes…

  2. Edward Bergeron
    septembre 24, 2012 à 18:34

    Wow , ça rentre et pas a peu près . Je n’aurais pas su mieux dire ! Dehors Marois ! Vive le Québec Canadien !

  3. septembre 24, 2012 à 18:36

    Tout a fait, totalement, et complètement en accord avec chacun de tes mots !!!!

  4. septembre 24, 2012 à 19:55

    La femme sur la photo ne reconnait pas celle sur l’autobus non plus.. LoL

  5. Margo
    septembre 24, 2012 à 20:27

    Bien dit !

  6. Jimmy Laplante
    septembre 24, 2012 à 22:02

    Ça ressemble tellement à une autre histoire de gars qui se compte des peurs parce qu’il a perdu ses élections.

    • septembre 24, 2012 à 23:18

      Essayez encore. J’ai annulé mon vote car aucun parti ne représentait mes valeurs. Je n’ai donc pas perdu – ni gagné – mes élections, malgré que j’aie participé au processus en remplissant un bulletin de vote.

      « When you ASSUME, you make an ASS out of U and ME »

      Il n’y a aucune fabulation ou histoires ici, je n’ai que relaté des faits, facilement vérifiables…

      Sur ce, bonne soirée!

      • Sébastien
        septembre 25, 2012 à 08:02

        Tu ne relates aucun faits, ce ne sont que tes opinions.

        Ca fait près de 10 ans qu’on est dirigé par des idées néo-libérales. C’était rendu notre zone de confort.

        Mantenant le vent change de côté, des environnementalistes prennent le volant, et on n’est pas habitué à ca, on sort de notre zone de confort, de ce qu’on connait.

        Cependant, qu’on soit d’accord ou non, tu devrais quand même laisser la démocratie faire son travail et l’accepter, car c’est la société qui a fait un choix.

        Une dernière petite question : quan Marois passe des lois par décret, tu t’insurges. Étais-tu aussi outré quand Charest le faisait?

      • Martin
        septembre 25, 2012 à 08:50

        Les seuls faits que ton texte contient sont les actions que Marois a prises. Le reste de ton texte c’est de l’opinion.

        Ça fait près de 10 ans que des idées de néo-libéralismes dirigent notre société, c’était rendu notre zone de confort. Maintenant, des environnementalistes et des idées plus centre-gauche ont été portées au pouvoir, ça nous sort de l’ordinaire, c’est normal que ça choque un peu.

        Si on avait a analyser les résultats de l’élection très simplement, le 1\3 du Qc est un peu de gauche, presque la moitié est de droite (mais tiraillée entre 2 parties). Malgré tout, le PQ est rentré (sur les fesses).

        Ce n’est pas ta vision qui a été portée au pouvoir, mais ça c’est tout de même fait dans un système de démocratie, alors tu n’as pas le choix de reconnaître sa légitimité. (mais t’es pas obligé d’être d’accord avec eux…)

        Petite question pour finir : quand Pauline Marois vote des lois par décret, tu t’insruges; étais-tu aussi outré quand c’est Jean Charest qui le faisait ?

      • septembre 25, 2012 à 09:02

        Si tu penses que le Neolibéralisme a régné au Québec pour une seconde depuis les 40 dernières années, ça démontre ton ignorance crasse de la politique au Québec…

        Apprends un peu comment le spectre politique fonctionne. Depuis 40 ans, ici c’est une social-démocratie de gauche et toute politique de droite, sans exception, est démonisée.

        On ne parle même plus de gauche avec Marois. On parle d’incompétence.

        Néolibéralisme…laisse-moi rire!

        Pour répondre à ta question: Oui, j’étais tout aussi outré quand c’était Charest qui passait des lois par décret.

        Et ce que j’ai présenté dans mon texte ne fait pas dans l’opinion…

        La seule partie qu’on pourrait considérer de l’opinion, outre ma remarque sur l’incompétence des ministres, est ce passage: « qui isole la population du reste du monde en encourageant l’unilinguisme et la peur de “l’Autre” et qui le fait en prétextant qu’il le fait pour notre bien, car sinon, notre peuple serait anéanti par l’assimilation anglophone. »

        Pourtant, c’est vrai. C’est ce que les péquistes font. Prôner l’unilinguisme, la peur de l’Autre et prétexter qu’il le fait pour notre bien… C’est facilement vérifiable…

      • Martin
        septembre 25, 2012 à 09:16

        Donc Jean Charest, qui a gouverné ces 9 dernières années, représente la gauche ?

        Intéressant comme point de vue.

      • septembre 25, 2012 à 09:17

        Je te relance la question: Quelles mesures de Droite est-ce que Charest a proposé depuis 2003?

      • Martin
        septembre 25, 2012 à 09:33

        En 2003, au moment d’être élu, Charest jouait un programme assez de droite : réduire les dépenses et faire des réductions dans le rôle de l’État. Il avait d’ailleurs tout un projet de réingénierie de l’État (qui n’a finalement pas eu lieu).

        Quelques projets de partenariat public-privé, un visible malaise face aux minorités visibles.

        Toute l’épisode du conflit étudiant, Charest l’a menée avec une idéologie de loi et d’ordre avant tout.

        Ce sont quelques exemples.

      • septembre 25, 2012 à 09:59

        Ok, la réingénierie, mais ce n’était pas dans le programme et elle n’a pas été appliquée.

        Un projet de partenariat public-privé n’est pas quelque chose qui est inhéremment à Droite. Plusieurs gouvernements socialistes ont fait la même chose dans le passé.

        Pour ce qui est du conflit étudiant, on parle d’une horde de jeunes, emballés par le discours communiste des leaders étudiants, qui s’est confronté à un gouvernement de Centre-Gauche.

        Pour le communiste révolutionnaire partisan de Québec Solidaire ou du Parti Marxiste-Léniniste, le PLQ peut effectivement sembler être à Droite. Mais il n’y a aucune politique spécifiquement de Droite que le PLQ a fait passer depuis 2003.

        Même la baisse d’impôts de 2007 – c’était une manoeuvre électoraliste pour attirer les adéquistes mous, pas une politique d’un gouvernement de Droite.

        Dans le spectre politique actuel, le seul parti politique qui perce un tant soit peu au delà du Centre, c’est la CAQ, mais ils ne sont pas de Droite non plus si l’on passe leur programme au test du Nolan Chart…

      • Martin
        septembre 25, 2012 à 10:15

        Bon, alors reconnaissons que le Québec des 9 dernières années en général est assez centre, avec une légère portée par la droite.

        Cela dit, la légitmité de l’élection existe. Que tu ne sois pas d’accord avec les idées du pouvoir actuel, c’est une chose. Mais reste que ta province, tes concitoyens, les gens autour de toi ont élu (très faiblement) un gouvernement péquiste. Et ce n’est pas parce que ça ne cadre pas dans ta vision que ce n’est pas légitime, ce l’est aux yeux d’autres.

      • septembre 25, 2012 à 10:24

        Je ne fais qu’offrir mon propre point de vue, alors que seulement 31.95% de la population ont voté pour ce parti alors que les deux partis d’oppositions, s’ils formaient une coalition de gouvernance (ce qui est totalement permis par la Constitution), auraient non seulement la majorité des sièges, mais une majorité du vote populaire.

        Le gouvernement Péquiste peut être légitime selon toi et d’autres, mais la preuve est accablante: ce gouvernement a été élu par les médias, de peine et de misère. De par ce simple fait, il n’est pas légitime.

        Mais tu ne me feras pas reconnaître qu’il y a eu une légère portée vers la droite dans les 10 dernières années…au contraire, les lobbys gauchistes mettent de plus en plus de pression au fur et à mesure que le temps passe.

      • Martin
        septembre 25, 2012 à 10:43

        Les médias ne votent pas, les médias n’ont pas d’opinion (dans la mesure du possible).

        Les médias n’ont pas poussé l’élection du PQ, ni moussé sa popularité.

        Évidemment, lorsqu’un événement survient, un buzz se crée : Legault présente Duchesneau et Barette, un buzz se crée autour de la CAQ, Marois est haute dans les sondages, un buzz se crée, Charest rassure la population sur l’économie, un buzz se crée. Ça revient au « talk of the town » mais à plus grande échelle.

        Il ne faut jamais oublier qu’on regarde tous les nouvelles et les analyse dans les média à travers notre propre idéologie personnelle. On interprète tous ce qu’on lit à travers un prisme formé de nos convictions.

      • septembre 25, 2012 à 12:15

        Les médias ne votent peut-être pas, mais ils font un excellent travail pour convaincre la population de voter pour le parti qu’ils préfèrent. Si vous ne voyez pas cette réalité, vous êtes sérieusement dans le champ.

        Les médias de Québécor sont péquistes. Ils ont toujours été péquistes.
        Les médias de Power Corp sont libéraux. Ils ont toujours été libéraux.
        Les médias de Cogeco ont une veine péquiste.
        Le Devoir est un média indépendantiste. Il moussait plus Québec Solidaire, mais n’a pas trop critiqué le PQ non plus…

        Sans la présence des médias de masse, le PQ n’aurait jamais gagné cette élection. Ce n’est pas une opinion, mais un fait indéniable et démontrable.

  7. Guillaume
    septembre 25, 2012 à 00:45

    hum ok encore quelqu’un qui ose critiquer lorsqu’il n’a même pas voté lui-même. Au moins allez voté t’aurais permis le droit de chialler. Passer des loi par décret, ce n’est pas plus bête que ca lorsque qu’un gouvernement est minoritaire, car des discutions avec l’opposition et les autre parties ce n’est jamais simple donc parfois c’est bien. Il ne faut juste pas en abuser. Rabaisser un autre partie, en politique cela a toujours existé, ce n’est pas nouveau… Avant de critiquer tout de suite, laissons leurs un peu de temps, ils viennent juste de commencer et PEUT-ETRE qu’elle va enfin apprendre de ces erreurs du passé!

    • septembre 25, 2012 à 09:00

      J’ai voté. J’ai annulé mon vote. Donc j’ai participé au processus. Je ne suis pas obligé de choisir un parti si je les considère tous merdiques…

  8. Michel
    septembre 25, 2012 à 05:19

    Ben voyon à tu déja faite de quoi de bon la Marois!!!

  9. Alex Martin
    septembre 25, 2012 à 19:40

    Je suis ecoeuré de me faire dire qu’on devrait attendre, leur donner une chance, blah blah blah. On n’offre jamais ce traitement de faveur aux autres – surtout a droite, ou du moins ce qui passe pour la droite au Canada – alors je vois pas pourquoi une gang de péquistes incompétents devrait avoir un traitement de faveur.

  10. Annie
    septembre 25, 2012 à 23:09

    Ça me fait rire les gauchistes qui chialent parce que quelqu’un ose dire que le PQ n’est pas légitime alors qu’il y à peine quelques mois ces même personnes criaient haut et fort que le gouvernement libéral n’était pas légitime. Avec la gauche c’est toujours pareil, ils peuvent dire tout ce qu’ils veulent et leurs paroles doivent être la vérité absolue pour tous, si tu ose penser différaient tout de suite tu fait attaquer et insulter. Eux peuvent critiquer comme ils veulent, mais ils sont incapable de prendre la critique, c’est un jeu qui se joue dans les deux sens, si t’es capable de critiqué les libéraux attend toi a ce que le PQ soit également critiquer, c’est la base même de la démocratie, le débat, au lieu de crier au démon vaudrait mieux écouter ATTENTIVEMENT ce que l’autre partie à a dire. Bref, je suis tout à fait en accord avec ton texte, j’attend le dépôt du prochain budget avec impatiente afin qu’on retourne voter, en espérant que cette fois il y ai au moins un partie qui représente tes valeurs ainsi que les miennes dans nos compté respectif😉

  11. Franck
    septembre 28, 2012 à 08:39

    « La seule partie qu’on pourrait considérer de l’opinion, outre ma remarque sur l’incompétence des ministres… » puis un peu plus loin « Je ne fais qu’offrir mon propre point de vue… ». Dans l’art de se contredire soi-même, on peut difficilement faire mieux. Il n’y a pas de doute, c’est très convaincant!

    • octobre 1, 2012 à 15:24

      Pas du tout. Un point de vue et une opinion sont différents. Un point de vue est la perspective que l’on a face à des faits. Je les présente donc via mon propre point de vue…

      • Martin
        octobre 1, 2012 à 23:00

        Synonyme de point de vue : opinion

        Source Petit Larousse : http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/point_de_vue_points_de_vue/62008/synonyme

      • octobre 2, 2012 à 10:18

        Je pense que vous croyez avoir remporté une belle victoire ici…mais quoique vous ayez raison que le terme opinion est un synonyme de point de vue, je n’avais pas cette définition en tête quand j’ai utilisé le terme, donc à part une correction du terme, votre victoire demeure vide.

        Allez, troll, disparaissez!

  12. Dan
    octobre 3, 2012 à 21:44

    J’ai partager ce commentaire ce matin et j’ai perdu un ami… Les quelques phrases de de commentaire sont lourds mais tellement réalistes. Mais les gauchistes ont malheureusement du mal à accepter la critique. J’ai 57 ans. J’ai voté PQ à compter de l’âge de 18 ans jusqu’au deux dernières élections. J’ai voté OUI aux deux référendums. Mais je ne peux voter pour un parti qui brime les droits des adultes, de ses électeurs. Difficile à comprendre que le peuple québécois…

  1. No trackbacks yet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :